Bienfaits reconnus

Physiologiques

  • Habitudes de vie plus saines, prise en main de sa santé, vouloir améliorer sa condition physique …

Sociologiques

  • Esprit d’appartenance à un groupe, acceptation par les pairs, prendre sa place dans un groupe, se faire des amis, …

Psychologiques

  • Améliorer l’estime de soi
  • Accomplissement et fierté – image positive de soi
  • Surmonter les obstacles : force et résilience – confiance en soi
  • Sortir de sa routine, affronter l’inconnu et la nouveauté
  • Expérimenter des rôles/ des modèles positifs
  • Avoir un souvenir mémorable pour faire face aux défis de la vie

Spirituels

  • Contact avec ses croyances, rêves, espoirs, sa place dans l’univers, …

Articles scientifiques

  • Amélioration du concept de soi: Les plus grands effets des programmes d’aventure dans le domaine du concept de soi étaient ceux présentés dans l’indépendance, la confiance, l’auto-efficacité, la compréhension de soi, l’amélioration pendant les phases de suivi. Amélioration des compétences sociales: Diminution de l’attitude défensive et forte augmentation de l’acceptation sociale. (Porter, 1975)
  • Réduction de l’agressivité envers les autres. (Kraus, 1982)
  • Amélioration de l’efficacité interpersonnelle grâce aux compétences sociales acquises durant les programmes. (Weeks, 1985)
  • Diminution des comportements addictifs: Changement d’attitude positive envers la consommation de substances et effets positifs dans la prévention des rechutes. (Gillis et Simpson, 1992)
  • Effets positifs sur les comportements coopératifs. (Sachs et Miller, 1992)
  • Efficacité pour réduire la fréquence des pensées négatives et réduire le “besoin” d’alcool. (Benet et al., 1998)
  • Moins d’incidence dans les rechutes après avoir participé à des programmes. (Russell, 1999)
  • Selon les phases de Prochaska et DiClemente (1982), passage du stade pré-contemplatif au début du programme vers les étapes de préparation à l’action et enfin à l’action. (Winters, 1999)
  • Réduction des comportements perturbateurs: Réduction des récurrences, réduction des arrestations et des comportements délinquants, perturbateurs ou antisociaux. (Russell, 2006)
  • Réduction de l’utilisation de substances. (Russell, 2008)

Contactez-nous